Pourquoi n’as-tu rien dit Desdémone ?

de Christine Bruckner


La dramaturge allemande donne la parole à des femmes aux destins singuliers, qui toutes vécurent dans l’ombre de grands hommes de la Légende ou de l’Histoire.

Spectacle tout public à partir de 14 ans
Durée du spectacle : 1h
Contact artistique : 06 86 67 36 18

Voir les photos.

Lire la presse.

Intentions de mise en scène

Dans « Pourquoi n’as-tu rien dit Desdémone ? », la dramaturge allemande Christine Brückner donne la parole, une parole « inouïe », à onze femmes aux destins singuliers, femmes réelles ou créations littéraires, qui toutes vécurent dans l’ombre de grands hommes, poètes ou guerriers, dela Légende ou de l’Histoire.

Toutes disent, enfin, par la magie du verbe de l’auteur, ce qu’elles ont tu, ce qui était resté dans les marges des textes et de la vie.

Nous avons choisi de faire entendre la voix de trois d’entre elles :

 Desdémone, reprochant juste avant qu’il ne frappe à Othello, son assassin, de l’avoir si mal aimée.
Laure, mourant de la peste, et déplorant la lâche fuite de Pétrarque, qui ne sut l’aimer qu’avec des mots.
Clytemnestre, près du catafalque d’Agamemnon son époux qu’elle a tué, justifiant son geste au nom de la vie.

 Nos partis-pris dramaturgiques et scénographiques :

 La force d’une parole inouïe

Pour ces « propos inédits de femmes inédites », il était essentiel de faire la part belle à la parole narrative; aucun artifice ne viendra donc en entraver le cours.

Le poids de l’humain

Sous la plume de la dramaturge, ces monologues sont autant de portraits de femmes auxquelles nous nous attacherons, dans l’ombre ou la lumière, à donner corps et vie.

Le langage du corps

Travailler le rapport corps/espace dans la dynamique et l’intensité du parcours ou de la suspension, et confier la partition de Desdémone à un duo danseuse/comédienne pour que palpitent tout à la fois innocence et sensualité.

Le choix de l’épure

Sur le plan scénographique, des voilages blancs – mouchoir de Desdémone, linceul de Laure victime de la peste, voile du navire qui emportât Iphigénie – structureront avec légèreté un espace épuré où frémiront les lumières vacillantes des photophores.

Distribution

 Interprétation :


         Desdémone :   Mélia Bannerman, comédienne et  Sophie Barros, danseuse

          Laure :  Nathalie Lhoste-Clos, comédienne

          Clytemnestre : Françoise Delile-Manière, comédienne

 Mise en scène et scénographie :

Collective : tous les membres de l’équipe artistique

Regard extérieur : Janine Clos

Création lumière et régie technique :

 Bastien Sallabéry

Pour créer ce spectacle, la Compagnie Les Jolies Choses a bénéficié du soutien fidèle et précieux – aide au financement, mise à disposition de lieux d’hébergement et de création, support artistique et technique – de La  Maison du Parc National et de la Vallée de Luz Saint- Sauveur, dont elle est le partenaire privilégié.

Après plusieurs semaines de résidence en mars/avril, septembre et octobre 2015, le spectacle est proposé en sortie de résidence-création à la Maison de la Vallée de Luz St Sauveur en octobre 2015.

Une réflexion au sujet de « Pourquoi n’as-tu rien dit Desdémone ? »

  1. Ping : Les Jolies Choses… | Compagnie Les Jolies Choses